2 agences à votre service

Bien manger au bureau, c’est important !

bien-être au bureau

ProActif nutrition au bureauSi chacun connait le lien entre santé et nutrition, la tentation est parfois grande pourtant d’oublier les bons principes d’une alimentation équilibrée pendant la journée de travail. Dans l’entreprise, à l’atelier, sur un chantier, voire chez soi en télétravail, attention au contenu de notre assiette…

Depuis le premier confinement, les habitudes des pauses méridiennes ont beaucoup changé. En 2020, face à la fermeture des restaurants, les restrictions dans les cantines et avec la généralisation du travail à distance, les Français se sont organisés. Ils ont massivement sollicité les sociétés de livraison de plateaux-repas pour manger au bureau. Et d’ailleurs souvent seuls pour respecter la distanciation sociale, et ont aussi préparé davantage leur « gamelle ». Dans tous les cas, les Français restent attachés à leur déjeuner de midi, même léger. « Le modèle alimentaire français se caractérise par l’importance de la pause méridienne qui associe nourriture, déconnexion et partage », souligne l’étude menée par le CREDOC sur le sujet pour le compte des émetteurs de titres-restaurant.

Une autre enquête, réalisée en 2019 avant la crise du Covid par Lavazza, révélait que « 6 Français sur 10 (61 %) déclarent apporter leur propre déjeuner au travail, par opposition au fait de manger dans un restaurant d’entreprise (24 %), de sortir déjeuner au restaurant (8 %) ou encore d’acheter leur déjeuner dans un distributeur automatique (7 %). » Parmi ceux qui apportent leur repas, les résultats montrent une prépondérance de femmes, d’employés et ouvriers. Et cette habitude est plus répandue davantage en région qu’en Île-de-France.

5 repas par semaine, c’est beaucoup !

La pause méridienne est donc à la fois un temps de récupération, de déconnexion, parfois de convivialité, et une occasion de reprendre des forces. C’est là où l’alimentation joue son rôle. Après une matinée de travail, où les facultés de concentration sont souvent maximales, et avant d’enchaîner sur la deuxième partie de la journée, le déjeuner doit contenir des calories utiles pour fournir de l’énergie. Mais sans trop d’excès sous peine de somnolence !

Autrement dit, avaler à toute vitesse un sandwich à la mayonnaise ou une quiche bien grasse devant son ordinateur, cela peut arriver de temps en temps. Mais à terme, et vu la fréquence des journées de travail, c’est préjudiciable pour sa propre santé. Rien ne prouve d’ailleurs que l’on gagne du temps. Il vaut sans doute mieux faire une vraie pause d’une demi-heure et repartir plus en forme que de bâcler le déjeuner en 10 minutes et trainer sa fatigue tout l’après-midi. De plus, le fait de manger vite entraine souvent une mauvaise digestion.

Préparer son repas ou pas ?

Les entreprises soucieuses du bien-être de leurs salariés doivent s’intéresser au sujet en prévoyant différents types de dispositifs favorables à une alimentation équilibrée : un espace de restauration collective, une salle avec micro-ondes pour faire réchauffer des plats et réfrigérateur pour stocker son repas en toute sécurité, un distributeur automatique avec des produits sains en évitant trop de « junk food », ou enfin un système d’avantages en nature, type ticket-repas, qui incite à prendre une vraie pause déjeuner.

Dans l’étude du Credoc citée ci-dessus, certains salariés déclarent que les « titres-restaurant ont augmenté ma qualité de déjeuner, et donc mon bien-être ». Ils jugent que « le fait de prendre un repas plus complet favorise la conversation et la détente : 77 % d’entre eux se consacrent totalement à leur déjeuner (pas de TV, pas de portable, pas de lecture…), contre seulement 56 % des non-bénéficiaires. »

Pour ceux qui préfèrent porter leur repas de midi, il existe quelques astuces pour limiter le temps de préparation. Le matin avant de partir travailler, c’est rarement le bon moment ! Il vaut mieux cuisiner le week-end par exemple et congeler de petites parts à sortir dans la semaine. Ou alors anticiper la veille en confectionnant le diner : c’est assez simple d’en prévoir un peu plus pour en avoir le lendemain.

Attention quand même à éviter les catastrophes ! Genre vinaigrette qui coule dans le sac ou tartare de poisson qui ne supportera pas le trajet !

Dans l’idéal, ma lunchbox contient…

Un panier repas équilibré est composé d’aliments variés, qui apportent des éléments nutritifs importants : des glucides sous forme de sucres lents (pâtes, riz, céréales…) pour faire le plein d’énergie et tenir le reste de la journée, des protéines animales ou végétales (œuf dur, jambon, poulet, crevettes, tofu, etc.), des légumes cuits ou en salade, et un peu de lipides, car notre cerveau a besoin d’acides gras pour bien fonctionner (vinaigrette, fromage, beurre…). Un fruit ou un carré de chocolat donneront une note sucrée finale.

Si vous préparez vous-même votre repas, faites-vous plaisir visuellement, cela participe à la sensation de satiété. Prévoir des touches de couleur différentes dans les compositions culinaires et alterner les textures : tomates, poivrons jaunes, avocats, pousses germées, graines croquantes… Investissez également dans un joli bento ou une lunchbox qui donne envie de l’ouvrir sur son bureau. Les bocaux sont très tendance aussi. Dans tous les cas, on pense à la planète et on évite le plastique ou le jetable au maximum.

Quant aux petits creux de 11 h ou du milieu d’après-midi, il est facile d’avoir en réserve une poignée d’amandes ou un fruit pour fractionner les apports nutritifs. Restons vigilants quand même sur les tentations sucrées entre collègues. Entre les anniversaires, les galettes, les gâteaux faits par les uns ou les autres et la poche de bonbon dans le tiroir, il y a souvent trop de sucres rapides dans nos journées professionnelles. Il en faut un peu, parce que c’est convivial et que c’est bon pour le moral, mais pas trop pour conserver son capital santé et toute sa performance au travail !

Sources d’inspiration pour préparer son repas au bureau

15 recettes pour manger sain au bureau

https://www.cuisineaz.com/diaporamas/recettes-pour-manger-sain-au-bureau-2666/interne/1.aspx

Elle à table : 50 idées de repas froid à emporter partout

https://www.elle.fr/Elle-a-Table/Idees-de-menus/Repas-froid#Flan-d-aubergines-a-la-sauce-tomate-3497360

 

Accéder à l’intégralité de l’étude du CREDOC « Bénéficiaires de titres-restaurant : alimentation et qualité de vie au travail » https://click.edenred.fr/Edenredfr/TR%20-%20Etude%20Cr%C3%A9doc%20Alimentation%20QVT%20-%202020.10.pdf

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *