2 agences à votre service

Ces innovations qui modifient nos pratiques professionnelles

réalitée augmentée

réalitée augmentéeBien sûr, l’Homme a sans cesse inventé de nouvelles méthodes, process, machines… Mais en ces temps de pandémie, certaines avancées technologiques prennent encore plus de sens. Elles vont s’ancrer durablement dans nos entreprises, tant elles entrent en résonance avec les contraintes émergentes. 

Réunions et sécurité augmentées

Première nécessité : réinventer le « présentiel » pour maintenir le lien, les réunions, les projets. Si les plateformes Teams ou Zoom ont largement démontré leur pertinence, les acteurs de la réalité augmentée se sont emparés du sujet pour pousser cette technologie au cœur des échanges. Car elle garantit une immersion totale dans un même espace, accessible par plusieurs utilisateurs éloignés.

Ainsi, dès le printemps, l‘application de réunion immersive Spatial a mis gratuitement à disposition des utilisateurs des versions tests afin de pouvoir l’essayer pour du travail collaboratif à distance. Cela concerne surtout des univers du design, de l’industrie, de la CFAO. Équipés de casques de réalité augmentée, les utilisateurs visualisent leurs projets en 3D et affichent en direct leurs travaux sur des murs virtuels. D’autres acteurs, comme Meeting Room VR ou Dream promettent également des dispositifs virtuels. Ils partagent du contenu de manière immersive, comme si l’on était dans la même pièce.

Au-delà de la crise sanitaire, la réalité augmentée est déjà utilisée dans de nombreux secteurs. Le tourisme y fait appel par exemple pour reconstituer des décors d’autrefois. Le visiteur se déplace dans le monde réel, mais il voit, à travers son casque ou de lunettes, des éléments du passé qui viennent s’incruster. Les pompiers ont droit également à leur casque virtuel, qui leur envoie en temps réel des informations sur les différences de température dans un incendie, ou complète leur vision par des données infrarouges. Toujours dans le même domaine, un designer a imaginé un exosquelette pour équiper les soldats du feu façon Iron Man. Grâce à ses muscles motorisés, il démultiplie les forces de celui qui le porte et facilite ainsi le sauvetage.

Textile ou néon, ces équipements qui protègent

Preuve que les innovations se trouvent dans tous les domaines, les fabricants textiles investissent activement dans la R&D pour fournir aux salariés des EPI (équipements de protection individuelle) de plus en plus performants. Si l’on sait actuellement très bien réaliser un textile qui résiste au feu, ou un autre qui protège des étincelles ou qui permet d’être vu, le challenge est d’arriver à réunir tous ces paramètres de protection dans un seul équipement. Le souhait est de simplifier la vie du travailleur en lui proposant des vêtements de protection polyvalents, sans qu’il ait besoin de se changer plusieurs fois par jour.

Très pratique aussi, ces vêtements et chaussures de sécurité connectés à une appli disponible sur smartphone. Le gilet bipe si la distanciation sociale n’est pas respectée ou si l’engin de chantier s’approche trop. Quant à la chaussure connectée, elle détecte une situation anormale, type chute, et donne l’alerte.

Virus oblige, les procédures sanitaires se complexifient. Une entreprise auvergnate vient d’imaginer un luminaire capable d’éclairer (jusque-là, rien d’original !), mais surtout de désinfecter les locaux professionnels pendant la nuit. Pendant les heures de fermeture, la même lampe émet des ultraviolets pour éradiquer le virus.

Toujours plus de colis

Click & collect… tous les commerces fermés pendant les périodes de confinement misent désormais sur ce service digital pour maintenir le lien avec leurs clients. Mais avec la vente en ligne qui s’envole, ce sont de nombreux colis qui doivent être transportés rapidement. Sources de pollution et d’embouteillages, ces livraisons sont régulièrement pointées du doigt. Alors les opérateurs rivalisent d’imagination pour trouver des alternatives plus durables, capables notamment de répondre à la problématique du « dernier kilomètre ». Si la livraison par drone est désormais une réalité pour Amazon aux États-Unis et La Poste en France (deux lignes aériennes sont ouvertes en Isère pour faciliter l’acheminement de paquets dans les villages de montagne), d’autres moyens plus traditionnels reviennent en force. C’est ainsi que nos villes voient revenir les triporteurs. La force du mollet rivalise avec les drones !!!

Par voie aérienne, terrestre, fluviale, tous les moyens sont bons pour combiner livraison rapide et écologique. Quitte à récupérer le concept existant de covoiturage par exemple ! La société Colisbree développe cette belle idée, pour l’instant entre particuliers, mais avec l’ambition d’attaquer très vite le marché professionnel. Via une plateforme de mise en relation, on peut désormais mettre à profit les déplacements des personnes pour leur confier, en France et à l’international, l’acheminement ou la récupération d’un colis.

Jean- Jacques Rousseau disait « Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l’imagination est sans frontières ». Dans un environnement tendu, où la visibilité semble un brouillard infini, des “éclaircies” notoires nous font avancer à pas de géant. Nul ne peut ignorer le bien fondé des nouvelles technologies pour permettre une économie d’énergie à l’être humain. Chaque innovation est un progrès pour” l’Homme”, qu’elle soit technologique, créative ou astucieuse.

Soyons confiant en chacune de nos, de vos innovations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *