2 agences à votre service

Apporter créativité et enthousiasme dans les entreprises

séminaire optimisme

séminaire optimismeSon métier ? Optimologue, voire adaptologue selon les cas ! Equipé d’un stéthoscope et d’un nœud papillon du plus bel effet, Jean-Marc Bonnet, alias le Docteur Bonnet, a décidé de combattre le pessimisme par une arme redoutable : l’humour. Team building, séminaires, conférences… les entreprises le sollicitent pour insuffler créativité et enthousiasme au sein de leurs équipes.

Pratiquer un optimisme lucide

Un univers de Bisounours ? Très peu pour lui. Issu du monde économique et gérant de SARL, Jean-Marc Bonnet n’est pas naïf. Il a simplement décidé de lutter contre la morosité ambiante à sa façon. Fréquentant les planches de théâtre depuis de nombreuses années, il a donc créé un personnage, le Docteur Bonnet, optimologue, qui propose une consultation spéciale bonne humeur. « J’ai mis au point ce type d’intervention après les crises sévères de 2008. À l’époque on ne parlait que des entreprises en difficulté, mais jamais de celles qui se portaient bien. »

Depuis, la pensée positive s’est répandue dans le milieu professionnel et Jean-Marc Bonnet continue sur sa lancée. Appelé par des mutuelles, des industriels, des réseaux de distribution ou des prestataires de services, il module ses interventions selon la demande, quitte à devenir adaptologue pour mieux faire émerger les capacités de salariés à évoluer. « L’idée est de mettre en mouvement notre cerveau droit, celui qui est responsable de la créativité. Pour cela, je défends un optimisme qui incite à passer à l’action. »

Lever des freins et décloisonner

Dans les ateliers qu’il anime, Jean-Marc commence par souligner les freins que nous connaissons tous. « Par des anecdotes et la mise en scène de comportements quotidiens, je dénonce les phrases toutes faites, qui témoignent d’un état d’esprit bloquant : « c’était mieux avant », « on a toujours fait comme ça », « ça ne marchera jamais »… Non, luttons contre cette immobilité et passons à l’action ! J’allie donc optimisme et créativité pour déverrouiller les esprits, s’autoriser à penser autrement, faire un pas de côté. » Sous forme d’atelier collectif ou en groupe plus restreint, Jean-Marc fait émerger des idées, des envies, un nouveau souffle. « Souvent, avec ces séances, le service RH me demande de travailler sur la cohésion d’équipe. Et c’est vrai que le fait de libérer les esprits et d’inventer ensemble forme un lien fort. D’autant que je veille à ce qu’on ne s’interdise rien, et qu’on ne juge pas. Les préjugés, c’est une barrière terrible ! »

« Celui qui veut des perles doit plonger à la mer »

Ce caméléon en nœud pap’ s’adresse également aux dirigeants. Son spectacle «Manager de l’année » brosse avec humour le quotidien d’un chef d’entreprise. Le prochain, encore en préparation, s’intitulera « Entrepreneur, le plus beau métier du monde ». Tout un programme ! Dans tous les cas, l’univers professionnel vu par cet optimiste revêt des couleurs plus chatoyantes.

Pour rester en prise avec ce prisme du sourire, Jean-Marc vient d’intégrer la très sérieuse Ligue des optimistes de France, qui s’est donné pour mission de promouvoir l’optimisme dans tous les domaines de la vie courante. Avec des membres aussi prestigieux qu’Erik Orsenna, EricEmmanuel Schmitt ou feu Jean d’Ormesson, cette association prône des valeurs simples, mais pas toujours valorisées au sein des entreprises. Florilège : « La responsabilité est la condition de l’optimisme ; « Celui qui veut des perles doit plonger à la mer » ; « La résignation est une pollution » et enfin, une maxime que Jean-Marc a adoptée depuis longtemps : « L’optimisme est bon pour la santé ! »
En savoir plus sur les interventions de Jean-Marc Bonnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *