2 agences à votre service

Intégration : activez votre mémoire !

Vincent Delourmel

Vincent DelourmelL’arrivée en entreprise est toujours un moment particulier que chacun a envie de réussir. Pour le nouveau collaborateur, il est parfois compliqué d’absorber toutes les informations qu’on lui donne. Petite astuce pour retenir plus facilement les prénoms des nouveaux collègues, avec un spécialiste de la mémoire, Vincent Delourmel.

– Votre métier porte un nom curieux…

Vincent Delourmel : oui, je suis mnémoniste, expert des stratégies de mémorisation. Autrement dit, je forme des personnes partout en France et à l’étranger à optimiser et entretenir leur mémoire, l’enrichir et la reprogrammer.

– Prenons un cas pratique, celui d’un candidat qui arrive dans un nouveau cadre professionnel. Pouvez-vous nous donner en quelques mots une technique pour arriver à retenir les 10, 15 ou 20 noms et prénoms de personnes qu’il ne connait pas et qui deviendront ses collègues ?

 V.D. L’exemple est excellent car arriver quelque part, faire l’effort de retenir le prénom et pouvoir dire en partant : Au revoir Jacques ou Julie, c’est impactant et l’interlocuteur s’en souviendra. Chacun de nous est sensible à cette marque d’attention. Au départ, mieux vaut tenter de retenir uniquement les prénoms. Les patronymes viendront plus tard !

Premier conseil : ne pas être trop gourmand et penser qu’on va tout retenir globalement. Non, un des secrets d’une mémoire efficace, c’est de prendre le temps de digérer un nombre d’informations limité. Très concrètement, au bout de 4 personnes présentées, faites une pause en retenant cette règle : 4 informations, 4 secondes de pause. Lorsque je dis « pause », il ne s’agit pas de faire attendre la personne suivante la main tendue pendant 2 minutes ! Non, mais un break de quelques secondes, comme une poignée de main, une question ou tout simplement faire répéter le prénom, permettra de réactiver les 4 informations précédentes, les capturer dans son cerveau de manière à les stocker efficacement.

– Vous parlez de faire répéter, n’est-ce pas maladroit ?

 V.D. Non, ce n’est pas mal vu, au contraire cela montre que vous désirez bien faire et vous « appliquer » lors de cette mise en relation.

– Comment fixer justement un prénom et l’affecter à la bonne personne ?

V.D. Il faut mixer selon vos références : pensez à un chanteur connu, à une personne de votre entourage, à un personnage historique ou de littérature, etc. Et si plusieurs personnes se nomment pareil, « groupez-les » mentalement en les associant !

– Imaginons qu’il y ait 30 personnes présentées. Est-ce possible de tout retenir ?

V.D. Pas si on ne s’exerce pas. Le principe de la mémoire est de pratiquer le plus possible, de manière à mettre en place des mécanismes quasi automatiques. Mais votre exemple est intéressant parce qu’il fait référence à ce qu’on appelle la mémoire prospective, qui répond à un objectif précis. Elle est liée à une attention et une motivation.

Dans le cas présent, le nouvel arrivant va se fixer des objectifs atteignables en choisissant de retenir les 5 ou 6 prénoms « stratégiques » pour lui : son N+1, le DG, le DRH, sa proche collègue, etc. Et pour mettre toutes les chances de son côté, il évitera si possible l’effet de surprise. Anticiper, arriver en premier ou assez tôt pour commencer à mémoriser tranquillement, c’est le mieux. La mémoire n’aime pas l’imprévu !

En savoir plus :

Le site de V. Delourmel : les-secrets.com avec fiches pédagogiques et cas pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *