2 agences à votre service

La formation, une opportunité pour les intérimaires

formation interim

formation interimLes études montrent que la moitié des emplois seront transformés dans les dix ans à venir. La notion d’employabilité passe donc par l’acquisition, tout au long de sa vie professionnelle, de nouvelles compétences. C’est l’esprit de la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

La réforme de la formation professionnelle, formalisée par la loi du 5 mars 2014, avait introduit une vraie nouveauté pour les salariés : la création d’un compte personnel de formation (CPF), remplaçant le DIF. La Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, promulguée en septembre 2018, va plus loin en monétarisant le CPF. En traduisant les droits à la formation en monnaie, l’objectif du gouvernement est d’envoyer un signal plus concret aux salariés afin de les inciter à prendre en main leur avenir professionnel.

Un compte formation en euros

Depuis le 1er janvier 2019, les crédits d’heures de formation du CPF sont désormais transformés en euros. Pour tout salarié de plus de 16 ans, le CPF est crédité automatiquement selon l’activité à temps complet ou à temps partiel, et il est affecté à la personne et non plus à un employeur.  Les euros cumulés sur le compte CPF ne sont jamais perdus, même lors d’un changement de situation ou d’entreprise. Durant une période de chômage, la personne ne cumule plus d’euros mais elle peut cependant suivre une formation grâce aux heures déjà acquises sur son CPF.

Le barème mis en place est de 15 euros pour une heure, sachant que toutes les heures cumulées avant le 1er janvier 2019 ont été conservées et basculées en euros.

Pour connaitre ce montant, la procédure est très simple : pour créer son compte, il faut aller sur moncompteactivité.gouv.fr. Muni simplement de votre numéro de sécurité sociale, vous choisissez votre mot de passe. Votre crédit formation en euros s’affiche alors instantanément.

De manière optionnelle, vous avez aussi la possibilité de saisir plus de détails vous concernant : vos études, votre parcours professionnel et vos compétences, des traits de personnalité via un test en ligne, votre profil, etc. Le site propose également un accompagnement à l’élaboration de votre projet professionnel en complétant les rubriques : mes objectifs, mes motivations, mes besoins.

Enfin un onglet indique toutes les démarches à effectuer pour lancer une demande de formation.

Monter un dossier de formation avec les intérimaires

Pour Laurence Grenet, responsable de l’agence ProActif de Mérignac, la réforme est une belle occasion pour chacun de s’engager dans une reconversion professionnelle ou une montée en compétences. « En tant qu’agence de travail temporaire, nous sommes en prise avec les évolutions du marché de l’emploi. J’encourage les intérimaires à venir nous voir pour co-construire leur projet de formation. Car leurs droits peuvent être abondés par l’OPCA du travail temporaire, le FAF.TT. Selon les dossiers, le FAF.TT rajoute jusqu’à 840 euros de prise en charge des coûts pédagogiques, si le CPF est inférieur à 420 euros. Cet abondement va jusqu’à 4200 euros si le CPF est supérieur à 420 euros. Nous sommes là pour monter les dossiers ensemble et établir les démarches de prise en charge. » 

Seule précaution : anticiper les délais administratifs, qui vont parfois jusqu’à 60 ou 120 jours avant de recevoir une réponse. Laurence : « Le process de demande n’est pas compliqué, mais il peut être long. Cela vaut le coup de s’y prendre vraiment en amont. Je pense notamment par exemple à des renouvellements de permis poids lourd ou de CACES, qui entrent dans le cadre de la formation. »

Se former régulièrement est indispensable dans notre monde en mutation. Acquérir de nouvelles compétences, c’est se donner la capacité de choisir son avenir et de se réaliser dans sa vie professionnelle en fonction de son propre projet de vie.

En savoir plus :

Une vidéo pour comprendre comment s’inscrire sur moncompteactivité

Liste des certifications éligibles

Découvrir la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *